UnAn requis contre l’anesthésiste avec un faux diplôme

Un nouveau cas de faux médecin-anesthésiste

Un anesthésiste non diplômé

Après huit ans d’exercice, le faux anesthésiste a été démasqué. L’Est Républicain révèle que ce dernier, titulaire uniquement du diplôme d’infirmier, avait falsifié le diplôme d’un ami médecin en Algérie. Médecin dans l’Essonne puis à la maternité de Nancy, il a pu exercer pendant près de huit ans. Son diplôme n’avait pas été vérifié ; les médecins étrangers ne sont pas inscrits à l’Ordre des Médecins.

 

Une première condamnation

Déjà condamné en première instance, il a assuré mercredi dernier lors d’une nouvelle audience avoir “toujours été vigilant” et “n’avoir jamais commis de faute”. Il a également ajouté n’avoir “jamais pris de décision seul”. L’avocate du Conseil National de l’Ordre des Médecins de son côté requiert un an de prison pour “usage de faux” et “exercice illégal de la profession de médecin”. Verdict le 12 Juillet prochain.

>