BienRéussir son recrutement

Le recrutement n’est simple pour personne

Le recrutement de la perle rare, l’employé modèle, aimé de tous, et qui saura combler toutes vos attentes à un salaire raisonnable – n’est-ce pas le rêve de chaque entreprise ?

Hélas cela peut également tourner au cauchemar. En effet, recruter la mauvaise personne peut entrainer de graves conséquences pour l’entreprise.

 71% des DRH Français affirment avoir déjà recruté un candidat qui ne répondait pas à leurs attentes initiales Robert Half

Les risques d’une mauvaise embauche

La baisse d’efficacité

Une mauvaise embauche affecte la productivité. La distraction, le besoin supplémentaire de supervision, la correction des erreurs etc. autant de facteurs qui font perdre en productivité les personnes occupées à cela, donc baisse la performance de l’entreprise.

Même si l’entretien semble avoir été un succès, ne négligez surtout pas un élément crucial : la prise de références. Une étude menée par le cabinet Robert Half montre que les recruteurs ont éliminé plus d’un candidat sur cinq après avoir contacté des anciens managers et/ou homologues/collègues. La prise de référence vous évitera de faire confiance aveuglement aux candidats inappropriés au poste et de vous exposer à des dépenses inutiles.

Les recruteurs ont éliminé plus d’un candidat sur cinq après avoir contacté des anciens managers

Equipe démotivée et employé frustré

Une bonne alchimie entre les membres de votre équipe est primordiale pour le bon fonctionnement de l’activité. En effet, choisir un élément avec une personnalité incompatible avec votre équipe peut facilement déséquilibrer le groupe. Les conséquences peuvent être très graves : tension, démotivation, mauvaise communication interne pouvant aller jusqu‘à des départs volontaires de bons éléments. De même, ceci occasionne une perte de temps pour la recrue car elle ne pourra pas s’épanouir dans son environnement de travail ne répondant pas à ses attentes.

Pour éviter ces discordes, impliquez plusieurs personnes de l’équipe dans le processus de recrutement. Le choix doit être unanime. La future intégration du candidat est une procédure qui doit être préparée bien avant l’accueil de ce dernier afin d’être réussie.

Contraintes administratives très couteuses

Ce n’est un secret pour personne, les lois françaises sont favorables aux employés. Le patron voulant se séparer d’un employé devra s’armer de courage et être extrêmement agile dans les démarches administratives liées au licenciement (au risque de se retrouver condamné par les prudhommes). Aux pertes causées par ces démarches devront s’ajouter en sus le processus de recrutement pour remplacer la personne licenciée (coût de recrutement, etc.).

Etant donné que nul n’est à l’abri d’une mauvaise embauche, un bon recrutement va de pair avec application et patience. Voici nos quelques pistes à suivre :

Demandez l’avis de vos collègues, ne vous fiez pas aux apparences, placez la barre haute, préparez bien vos entretiens. Questionnez le candidat, et surtout n’hésitez pas à interroger ses ex-managers sur son attitude, s’il était enthousiaste et performant à sa prise de poste, sa personnalité, sa capacité à gérer le stress, ses réelles motivations (salaires, désir d’épanouissement).

Vérifiez les diplômes et expériences en appelant les services concernés, appelez les références fournies par le candidat ainsi que les administrations. Les cabinets de recrutements ainsi que les agences de vérifications ont pour but de vous éviter les pièges. Nous vous invitons à vous rapprocher d’eux en cas de doute.

Si vous n’avez pas le temps de vérifier demandez à une agence de vérification.

>